Julia Kirchner
SOPRAN

Née en Thuringe en Allemagne, Julia Kirchner a effectué ses études musicales dans plusieurs grandes villes européennes (Bâle, Leipzig, Weimar, Londres et Rome) avec des professeurs renommés tels que Ulrich Messthaler, Jeanette Favaro-Reuter, Karl-Peter Kammerlander, Penelope MacKay et Sara Mingardo. Toutes ces expériences lui ont permis d'être diplômée dans de multiples disciplines : le chant lyrique et historique, la pédagogie du chant, l'interprétation du lied ainsi que les langues et la littérature italienne et française.

Son ample répertoire de concertiste inclut les œuvres depuis la renaissance jusqu'au XXème siècle. Son répertoire de prédilection va baroque au romantisme. La chance qu’elle eut de rencontrer de grands maîtres de cette esthétique (tels que Sigiswald Kuijken, Peter van Heyghen, Susanne Scholz, Emma Kirkby, Christoph Prégardien, Ulrich Messthaler, Margreet Honig…) fut décisive dans sa carrière artistique de chanteuse.

Fascinée par le monde de l'opéra baroque, elle s'interesse de près à la gestique baroque, en travaillant notamment avec Sigrid T'Hooft. Le désir profond de rendre perceptible cet art sur une scène d'opéra ainsi que de découvrir et d'exécuter des trésors musicaux oubliés ont conduit Julia à la fondation de l'ensemble scenitas et d'autre formations.

D'autre part, Julia Kirchner se consacre intensivement au lied romantique et à la mélodie. Avec la pianiste Nao Aiba et leur LiedduoWeimar ainsi qu'avec des autres collègues au pianoforte ou à la harpe, elle donne des récitals aux programmes allant de Schubert jusqu'à Debussy et Strauss.

Se produisant en tant que soliste dans toute l’Europe, Julia Kirchner est régulièrement sollicitée lors de festivals internationaux tels que les Händel-Festspiele de Halle et le Bachfest Leipzig (Allemagne), le festival de La Chaise-Dieu, Ambronay et Musique & Mémoire, Styriarte Graz (Autriche), AMUZ Antwerp (Belgique) ainsi que le festival Anima Mundi Pisa (Italie). Elle a travaillé avec de nombreux ensembles comme l'orchestre du Gewandhaus de Leipzig, Le Concert Lorrain, Les Timbres et Camerata Bachiensis. Chanter dans des formations vocales solistes lui tient particulièrement à cœur ; ainsi, les collaborations musicales avec Sigiswald Kuijken, Cantus Cölln et Konrad Junghänel, Weser-Renaissance Bremen et Manfred Cordes, Balthasar-Neumann-Chor & -Solisten et Pablo Heras-Casado ainsi qu'avec La Capella Ducale & Musica Fiata et Roland Wilson furent déterminantes pour elle. 

Julia Kirchner est lauréate et finaliste de divers concours internationaux. Plusieurs de ses concerts ont été diffusés par la radio et la télévision et elle a également enregistré plusieurs disques (Harmonia Mundi, cpo etc).

Ses rôles sur scène inclurent Ottavia - L'incoronazione di Poppea (Monteverdi), Proserpine - rôle titre (Lully), Aminta - Aminta e Fillide (Händel), Venus - Adonis (Kusser), Vespetta - Pimpinone (Telemann) et la sorcière - Hänsel und Gretel (Humperdinck).

Parmi ses projets en 2018 se trouvent une présentation concertante de Dido and Aeneas de Purcell (Belinda) à Bâle, le programme The blissful Twins Milton & Händel avec son ensemble baroque scenitas dans les Händel-Festspiele de Halle (mise en geste : Sigrid T'Hooft) ainsi que la cantate dramatique Ino de Telemann.

 Vita pour télécharger en pdf (version française)